Les Suisses font du camping sauvage

Quatre joyeux skieurs helvètes ont rejoint les portes de l’Afghanistan dans un combi rouge pour partir à la conquête du plus haut sommet Afghan.

Tout a commencé par les tribulations de Loïs Robatel et Arnaud Cottet, partis de Nyon le 29 avril dernier dans leur VW bus cerise avec à son bord le matériel de l’expédition dont des black crows jaunes fluo monobloc. Les deux acolytes ont profité du voyage pour skier le Mont Olympe (2 984 m) en Grèce, le Mont Süphan (4 058 m) en Turquie et le Mont Damavand (5 610 m) en Iran. Une fois cette allègre mise en jambe effectuée, ils ont traversé dare dare le Turkménistan et l’Ouzbékistan pour gagner le Tadjikistan. Rejoints par les autres membres de l’expédition, le guide Sege Thélin et le réalisateur Nicolas Bossard, ils sont désormais aux portes de l’Afghanistan et doivent rejoindre la vallée du Wakhan afin de gagner le pied du Noshaq.L’unique tentative pour gravir cette montagne a été menée par une expédition autrichienne en 1970. Celle de 2015 s’inscrit en héritage de cette aventure avec la réalisation d’un documentaire s’appuyant sur les images d’archive pour créer un parallèle entre les deux périples. Bon, lors de la première expédition, on pouvait fumer du hasch dans les rues de Kaboul et faire de la moto torse nu jusqu’à Delhi. Les temps ont légèrement changé mais la montagne est toujours aussi belle.They’re on the web: www.skiingnoshaq.com