Bel Oiseau, couloir sud-ouest, Aiguilles Rouges, Chamonix

Bel Oiseau, et plus particulièrement le col éponyme, est un nom qui résonne familièrement à l’oreille des amateurs de randonnée dans la vallée de Chamonix. Il est situé à la limite orientale du massif des Aiguilles Rouges, côté Suisse. Pour rejoindre ce spot classique, il faut traverser le village de Finhaut, lieu où l’on soignait jadis les tuberculeux. Ce village est tellement isolé que personne n’est censé s’y trouver sans une bonne raison… Nous avions aussi choisi Bel Oiseau parce qu’on y accède sans remontée mécanique. Encore une fois, les prévisions météos étaient assez incertaines, chaudes et venteuses en haute altitude. Les nuages devaient arriver par le sud, donc plus on remontait au nord, plus on avait de chance de bénéficier de quelques heures de soleil supplémentaire. Nous ne comptions pas rejoindre le col comme la plupart des gens, mais le second sommet afin de pouvoir skier en neige de printemps côté sud.

C’est fou comme le relief peut changer rapidement et passer d’une pente douce à une arête aérienne. Il faut jongler entre peau de phoque et skis aux dos, traversée et escalade. Bel Oiseau possède deux sommets, le premier est l’officiel, mais le second un peu plus élevé permet d’accéder aux pentes sud et ouest, juste au-dessus du barrage d’Emosson et son énorme barrage hydroélectrique.

Nous avons choisi de skier le couloir sud-ouest directement vers le lac du barrage.

Une belle neige douce comme au printemps. Et même parfois trop douce… Lecture de carte, recherche d’itinéraire, tonte de pelouse.

Et tout ça pour finir dans un tunnel sans issue lumineuse. C’était ça ou trouver un bateau. Heureusement, nous avons trouvé le bateau au cœur du tunnel et la lumière a jailli au sommet d’une échelle verticale…